Bon à savoir

Qu’est-ce que le télétravail ? Découvrez les définitions de chaque type de télétravail

Tout le monde parle du télétravail. Mais savez-vous vraiment en quoi cela consiste ? Vous répondrez peut-être simplement : « c’est la possibilité donnée à un salarié de travailler depuis son domicile » … ce qui n’est pas faux en soit, mais c’est une définition incomplète.

Alors, embarquez avec nous pour découvrir ce qu’est vraiment le télétravail et quelles en sont les différentes formes. Ce petit glossaire vous aidera à mieux vous retrouver dans la jungle du jargon des télé-ceci et remote-cela.

Teletravailleur a son bureau

Définition légale du télétravail

Avant toute chose, puisque nous parlons d’une forme de travail et que tout type de travail est régulé par le très officiel code du travail, commençons par en découvrir la définition légale.

Le code du travail définit le télétravail comme « toute forme d’organisation du travail dans laquelle un travail qui aurait également pu être exécuté dans les locaux de l’employeur est effectué par un salarié hors de ces locaux de façon volontaire en utilisant les technologies de l’information et de la communication » (c. trav. art. L. 1222-9).

Cette définition nous présente les trois critères nécessaires pour qualifier un travail de télétravail :

  1. Le télétravail doit être volontaire, il ne peut être imposé au télétravailleur ;
  2. Le télétravail doit s’effectuer à l’aide des TIC, les technologies de l’information et de la communication (matériel informatique, internet, outils de communication, logiciels de télécollaboration, etc.) ;
  3. Le travail visé peut être exécuté aussi bien dans les locaux de l’entreprise, qu’en dehors, par exemple au domicile du salarié ou dans des espaces collectifs (typiquement des espaces de travail collaboratifs).

Maintenant que nous connaissons la définition officielle du code du travail, découvrons quels sont les usages courants et les différents termes employés lorsqu’on parle de télétravail.

Les différentes formes de télétravail

La définition légale nous montre avant tout que le télétravail est une notion large qui englobe de nombreuses possibilités. Dans le langage courant et contrairement à la définition stricto sensu du code du travail, le terme télétravail peut également s’appliquer à d’autres formes de travail que le seul travail salarié.

Un télétravail peut-être donc être à temps plein ou partiel, un emploi salarié ou indépendant, avec des horaire fixes ou flexibles.

Nous vous détaillons ci-dessous dans notre mini-glossaire les formes les plus courantes de télétravail. Gardez-bien à l’esprit que ces définitions ne sont pas mutuellement exclusives et que plusieurs formes peuvent s’appliquer à une même et seule personne. Découvrons ce qu’il en est !


Le télétravail régulier

Le télétravail régulier est programmé à l’avance selon un rythme prédéfini, généralement un nombre de jours fixe sur une période de référence donnée (par ex. 3 jours par semaine). Selon un sondage de 2017 administré par l’IFOP auprès de 1500 salariés, cette forme de télétravail est pratiquée par seulement 4% des salariés, mais il est de plus en plus demandé.

Lorsque le télétravailleur régulier est hors des locaux de l’entreprise, il a le choix de son lieu de travail. L’employeur peut définir dans l’accord ou la charte d’entreprise les lieux qui sont acceptables. Dans la majorité des cas, ce sera le domicile du salarié, un espace de co-working ou un télécentre.

Le télétravail occasionnel

Depuis les ordonnances Macron de 2017, le critère de la « régularité » a été supprimé de l’article du code du travail que nous citons en introduction. Le télétravailleur occasionnel bénéficie donc du même cadre légal que le télétravailleur régulier.

On parle de télétravail occasionnel lorsque managers et salariés peuvent déclencher une journée de télétravail d’un commun accord et pour certains motifs particuliers. Cette forme de télétravail est la plus répandue, elle est pratiquée par 15% des salariés.

Les motifs sont multiples et variés. Par exemple, le télétravail peut être accordé afin de permettre au salarié de faire face à des situations externes exceptionnelles : intempéries, difficultés de transport, grèves, pics de pollution, etc. Il peut également être accordé pour des motifs individuels spécifiques, par exemple pour répondre à un impératif personnel ou familial (problème de garde d’enfant, conduite de travaux à domicile, etc.).

Le télétravail de pure convenance

Le télétravail de pure convenance est une forme de télétravail occasionnel qui correspond simplement au souhait du salarié de pouvoir profiter d’un environnement de travail plus tranquille.

Généralement, l’accord ou la charte d’entreprise prévoit que chaque salarié reçoit un crédit de jours (par exemple 4 ou 5 par mois) qu’il peut “déclencher” à sa guise. Dans certains cas, l’accès à ce type de télétravail est un avantage acquis sous certaines conditions d’ancienneté.

Certaines entreprises appellent ce type de télétravail flexwork C’est le cas par exemple de l’Oréal qui a inscrit le télétravail de pure convenance sous ce nom dans son accord d’entreprise de 2017.

Le télétravail à temps complet

Le télétravail à temps complet, comme son nom l’indique, correspond à un emploi exercé habituellement (toute la semaine) hors des locaux de l’entreprise.

Le travailleur a le libre choix de son lieu de travail (son domicile, un espace de co-working, un télé-centre) et ne se rend dans les locaux de l’entreprise que très ponctuellement, par exemple pour une réunion qui requiert une présence sur-site ou pour une journée de team-building.

Cette forme de télétravail est encore minoritaire mais se développe rapidement, notamment dans le cadre de certaines entreprises qui emploient l’intégralité de leurs employés en télétravail à temps complet (voir la définition des entreprises all-remote plus bas).

Le télétravail nomade

Le télétravail nomade est caractérisé par l’absence de lieu de travail fixe. Le travailleur peut travailler successivement depuis son domicile, un café, un espace de travail collaboratif ou tout autre lieu propice à la pratique de son métier.

Dans son incarnation la plus extrême, le télétravailleur nomade voyage dans plusieurs régions ou pays et aspire à une vie 100% nomade sans pied-à-terre fixe. C’est une pratique minoritaire qui relève plus d’un style de vie, que d’une simple forme de travail.

Le télétravail salarié

Le télétravail salarié, que l’on oppose au télétravail indépendant, relève pleinement de l’article du code du travail que nous avons exposé en introduction. Les conditions exactes (périodicité, durée, motifs, …) relèvent de l’accord ou de la charte d’entreprise, ou à défaut du contrat de travail. Il est important de noter que le télétravailleur salarié dispose des mêmes droits, devoirs et obligations qu’un salarié lambda.

Le télétravail indépendant

Contrairement au télétravailleur salarié, l’indépendant ou le freelance tombe sous un autre régime. Il travailler pour son propre compte et relève donc d’un autre cadre législatif que celui du télétravailleur salarié.

Ils sont aujourd’hui plus de 3 millions en France à avoir choisi cette forme de travail. Ils sont le plus souvent employés par leur propre structure (société unipersonnelle) ou ont adopté le statut d’autoentrepreneur.

Pour ces travailleurs, les conditions de travail sont régies par des contrats de prestation de services signés avec des clients. Ils peuvent choisir de travailler à domicile ou parfois, quand la mission le nécessite, dans les locaux des clients.

Le télétravail gris ou le télétravail informel

Le télétravail gris ou informel est une forme de télétravail non contractualisée dans le contrat de travail ou dans l’accord ou la charte d’entreprise. Selon l’IFOP (2017), 42% des cadres et 25 % des salariés “classiques” disent la pratiquer.

Cela peut correspondre, par exemple, à une journée de travail à domicile après un accord oral de convenance entre salarié et employeur pour pallier une situation exceptionnelle (grève des transports, aléa personnel, etc.). Dans certains cas, c’est un privilège tacite accordé à certains employés.

Mais le plus souvent, le télétravail gris va correspondre à un « débordement » des activités professionnelles dans la vie personnelle. Les raisons peuvent être variés, mais c’est souvent le cas, par exemple, des cadres qui n’ont pas d’horaires de travail fixes.

Dans sept cas sur dix, la pratique de télétravail en entreprise se ferait aujourd’hui sans avenant au contrat de travail et donc de façon informelle au regard de la législation. Rappelons que cette dernière impose la formalisation des conditions d’exercice du télétravail dans le cadre du contrat de travail ou dans un accord collectif.

Le travail en télécentre

Le télétravail en télé-centre (également appelé télé-space) est pratiqué dans un local moins éloigné du domicile du salarié, typiquement dans un bureau de rassemblement, une succursale de l'entreprise, un centre de proximité ou un bureau de voisinage.

Le travailleur itinérant

A proprement parler, le travailleur itinérant (par exemple, un cadre commercial) n’est pas un salarié télétravailleur au sens du code du travail. D’après la législation, le télétravail doit pouvoir être exécuté dans les locaux de l’entreprise. Le simple fait de travailler à l’extérieur des locaux de l’entreprise ne suffit donc pas à qualifier un emploi de télétravail.

Ainsi, les salariés dont le travail, par nature, s’exerce sur le terrain à l’extérieur de l’entreprise et qui ne pourraient pas effectuer leurs tâches de manière sédentaire dans les locaux, sont de fait exclus de la définition du télétravail et de la législation qui y est attachée.

Le travailleur à domicile

D’après la législation, le terme travailleur à domicile correspond à un statut particulier et séparé de celui de télétravailleur. Les deux statuts peuvent cependant se cumuler.

Le travailleur à domicile a la qualité de salarié et exécute des travaux à son domicile contre une rémunération forfaitaire fixée à l'avance, sur la base d'un tarif horaire et d'un temps d'exécution.

Il n’est pas de fait télétravailleur, puisqu’il ne remplit pas nécessairement toutes les conditions requises selon le code du travail, par exemple , l’utilisation des technologies de l’information et de la communication.


Les types d’entreprises

Sur la question du télétravail, on peut distinguer trois types d’entreprises :

Les entreprises traditionnelles

Ce sont les structures classiques que la plupart d’entre nous connaissent. Elles imposent à leurs employés de réaliser leur travail en présentiel dans les locaux de l’entreprise et ne proposent aucune possibilité de télétravail. Ce sont dans ces entreprises qu’on retrouve classiquement le télétravail informel ou gris.

Les entreprises à 100% en télétravail ou les entreprises all‑remote

Largement minoritaires mais en plein essor, ces structures sont entièrement décentralisées et ne mettent donc aucun local à disposition de leurs salariés. Tous les employés travaillent à domicile, dans des espaces de travail collaboratifs ou de manière nomade.

A titre d’exemple, Platform.sh, une société française de gestion d’infrastructure cloud B2B, est basée sur une organisation entièrement décentralisée. Les 150 collaborateurs sont en full-remote à travers 28 pays et 13 fuseaux horaires. Un atout pour cette start-up qui lui permet non seulement d’avoir accès à un pool de talents à l’échelle mondiale, mais aussi d’offrir une continuité de service 24/24H pour tous ses clients.

Les entreprises hybrides

Ces entreprises offrent les deux possibilités : travail sur site ou télétravail. Le choix se fait en fonction des postes occupés (tous les postes ne sont pas éligibles) et des désidératas de chaque salarié. La plupart du temps, les salariés ont la possibilité de choisir le nombre de jours qu’il souhaitent télétravailler par semaine.

C’est le cas par exemple de BCD Travel, le n°3 mondial du secteur des voyages d'affaires. L’agence Française compte 270 collaborateurs dont 40 % télétravaillent, soit à temps plein, soit quatre jours par semaine.

Les termes anglais du télétravail

Et what about les anglicismes ? Nos amis anglo-saxons sont assez friands de télétravail et ont développé depuis longtemps un jargon propre pour qualifier ces nouveaux modes de travail. Pour ne pas être perdu au détour d’une recherche Google ou d’un Tweet, découvrez notre petit lexique anglophone du télétravail.

Articles et ressources

Toutes nos ressources pour vous accompagner dans votre aventure de télétravail. Découvrez des gens comme vous qui partagent leurs expériences de vie et dénichez les meilleurs outils pour être plus efficace.

Voir toutes nos ressources
Teletravail sante

Santé et télétravail

Cinq astuces pour rester en forme en télétravail

Une mauvaise posture, un environnement de travail mal adapté, le stress lié à la pandémie : voilà autant de raisons qui contribuent à des problèmes de santé chez les employés qui pratiquent le "remote" à domicile.

Top Predictions

Dossier

Top des prédictions liées au télétravail d’ici 2030

Il devient de plus en plus clair que le télétravail est là pour durer. Quelles sont les constats et les prévisions que nous pouvons établir sur les 10 prochaines années ?

Covid Lecons Teletravail

Article

Coronavirus : Quelles leçons pour le télétravail ?

Pour certains, le télétravail est une expérience à renouveler inconditionnellement, pour d’autres, il faut proscrire la pratique à tout jamais. Quelles enseignement pouvons nous en tirer ?

Ne ratez plus jamais une offre de télétravail intéressante

Inscription gratuite
Recevez directement dans votre boîte email un email sur-mesure avec les jobs en full-remote qui vous correspondent.

Traffic Manager

Leboncoin.fr
CDITemps plein

Senior Data Engineer

Back Market
CDITemps plein

Chef de projet Data / AWS

Weeneo
CDITemps plein

Business Analyst - Sales Force

Weeneo
CDITemps plein

Traffic Manager

Leboncoin.fr
CDITemps plein

Senior Data Engineer

Back Market
CDITemps plein

Chef de projet Data / AWS

Weeneo
CDITemps plein

Business Analyst - Sales Force

Weeneo
CDITemps plein

2266
offres de télétravail à temps-complet

Trouvez le job idéal pour travailler là où vous souhaitez travailler : à la 🏠 maison, en ☕️ coworking, en 🚴‍♀️ vadrouille, …

Ingénieur développementMédecinGraphisteProduct DesignerDesigner UXIngénieur développementMédecinGraphisteProduct DesignerDesigner UXIngénieur développementMédecinGraphisteProduct DesignerDesigner UX
Web marketeurCommunity managerManagementAssistant administratifSecrétaire de directionWeb marketeurCommunity managerManagementAssistant administratifSecrétaire de directionWeb marketeurCommunity managerManagementAssistant administratifSecrétaire de direction
Technico-commercialBusiness devChargé d'affairesFormateurResp. études cliniquesTechnico-commercialBusiness devChargé d'affairesFormateurResp. études cliniquesTechnico-commercialBusiness devChargé d'affairesFormateurResp. études cliniques
Développeur FullstackChargé de recrutementConseilDevopsSysadminDéveloppeur FullstackChargé de recrutementConseilDevopsSysadminDéveloppeur FullstackChargé de recrutementConseilDevopsSysadmin
Rédaction webTraducteurContrôleur de gestionFiscalisteConsultant SEORédaction webTraducteurContrôleur de gestionFiscalisteConsultant SEORédaction webTraducteurContrôleur de gestionFiscalisteConsultant SEO
ComptableJuristeIngénieur bureau étudeGestionnaire RHIngénieur QAComptableJuristeIngénieur bureau étudeGestionnaire RHIngénieur QAComptableJuristeIngénieur bureau étudeGestionnaire RHIngénieur QA

Ça vous dit de tenter l'aventure du full-remote ?

Voir toutes les offres

© 2020-2021 Tous droits réservés. Homajob® | Mentions légales | Politique de confidentialité